Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2010

Truc de ouf

 

Nocturne Mireille Loup.jpg
Mireille Loup, du livre Nocturne où les garçons perdus

 

 

Ousontlesenfanesque :

adj

dérivé de la question Où sont les enfants ? question qui est elle-même le nom d'une maison d'édition. 
La maison d'édition Où sont les enfants ? crée des livres avec peu de moyens, des textes, des appareils photos et des enfants qui posent.  Du coup, les gens qui connaissent la sphère d'Où sont les enfants ? utilisent l'expression ousontlesenfanesque pour désigner tout ce qui est exaltant, réalisé avec peu de moyens et lié à l'image. 
Construire une cabane est ousontlesenfanesque. Manger avec les pieds également.

 

Tout le monde a le droit d'utiliser l'expression "ousontlesenfanesque". La langue a parfois ses garde-chiourmes commerciaux. Certains mots ou expressions ne peuvent être écrits dans un texte publié - article de journal, roman - qu'en ajoutant le petit sigle indiquant que le mot n'est pas libre, qu'il est une "marque déposée".

Ainsi, un grand auteur français, pour qui le matériel devait être soumis aux valeurs spirituelles, est grandement trahi par ses héritiers : les "ayant-droits" de Saint-Exupéry, aux antipodes des belles valeurs de l'écrivain, non contents d'interdire des belles chansons (Saint-Exupéry Airway, de William Sheller) ont déposé la marque "Dessine-moi un mouton".  Sans vergogne, pour de l'argent ils empêchent de vivre le plus beau petit prince du monde...

Rassurons-nous : le Capitaine du bateau Où sont les enfants ? n'interdit pas aux gens de se demander où sont les enfants. Il pense que c'est une question universelle. Et sa tribu est bien d'accord avec lui. Et c'est ça qui est vraiment hyper ousontlesenfanesque !

 

Daniel Andorc'h, pour FocaleBlog

Les commentaires sont fermés.