Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2010

les photolittéraires I

 

Lavolle2.jpg

 

 

Le blog d'Où sont les enfants ? et celui du Capitaine du Bateau-Focale, Tieri Briet, ont déjà posté des réflexions sur la photolittérature enfantine et notamment sur Crin Blanc... Mais voici que j'ai découvert, dans la collection de la bibliothèque de l'amitié, les livres d'L.N. Lavolle. Les secrets de la lande... La maison du loup... L'affaire de la bella... L'étang perdu... La porte de jade... Le lis de la mousson...

Lavolle1.jpg

Ces livres, on pourrait les considérer comme à cheval entre les albums d'Où sont les enfants ? et les romans de Focale. Ils s'adressent en effet à un public plus jeune que celui dont nous, Focalistes, sommes amoureux, les "young adults", pour les Anglo-Saxons, qui ont à peu près entre 13 et 33 ans, et plus âgés que des petits enfants lecteurs d'albums. 
La particularité belle et étrange de cette collection, qu'il faudra peut-être imiter un jour, c'est de mélanger des illustrations dessinées et des photos. Le résultat est heureux : la fantaisie et la rêverie y trouvent leur compte.

Lavolle4.jpg

J'entends souvent dire : "Ah ! Comme la "littérature jeunesse" est riche aujourd'hui ! De mon temps, il n'y avait rien - que des choses niaises et moralistes". Mais moi, quand je regarde la littérature jeunesse du passé, je trouve qu'il y avait tout ce qu'il fallait, à des prix tout aussi abordables qu'aujourd'hui. Se pose alors la question du choix des parents, de la longue quête qu'il faut faire pour rencontrer les livres qui nous marqueront. 
Car, rêver que le pouvoir publicitaire et que le pouvoir scolaire mettent sous nos yeux les livres qui nous apprendront à penser et à vivre, c'est vraiment croire au système...

 

Daniel Andorc'h, pour Focale Lavolle3.jpg

Les commentaires sont fermés.